Les projets 2024

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Assurer la viabilité de crèches et subventionner des places pour les enfants de mères isolées / Burkina Faso

Peu de femmes au Burkina Faso ont un emploi déclaré et régulier. Elles ne représentent en effet que 11,5% de la population sur le marché du travail. Beaucoup d’entre elles font encore face au poids des traditions, à la discrimination et au manque de qualifications adaptées. De plus, il n’existe que peu de crèches publiques, à des coûts abordables, ce qui contraint les mères à garder leurs enfants en bas âge.
Par ailleurs, à Ouagadougou, certaines mères très jeunes, qui se retrouvent exclues de leurs familles, ont recours à des pratiques dangereuses pour s’en sortir : elles travaillent la nuit dans des bars, certaines se prostituent ; elles laissent alors leurs enfants seuls et leur administrent parfois des somnifères pour s’assurer qu’ils dorment en leur absence.

Pour répondre à ces problématiques, Planète Enfants & Développement a formé une promotion de 300 assistantes maternelles en 2020-2021. 175 d’entre elles ont ensuite trouvé un emploi et 80 autres ont créé 41 crèches. Ces femmes entrepreneures sont motivées et courageuses. Leurs jeunes établissements restent cependant fragiles. Nous souhaitons donc les accompagner encore quelques mois par du coaching en gestion d’entreprise et en développement de la Petite Enfance pour assurer la viabilité des crèches et garantir la qualité d’accueil des enfants. Nous souhaitons par ailleurs venir en aide aux jeunes mères isolées et à leurs enfants en leur offrant les frais d’inscription en crèche, le temps de les accompagner dans la création d’activités entreprenariales et de leur apporter un soutien dans leur parentalité.

 

Résultats attendus :  des femmes formées et insérées sur le marché du travail, plus confiantes et indépendantes, des enfants protégés et éveillés. 

 

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Soutenir la création de micro-entreprises dans les bidonvilles de Phnom Penh / Cambodge

En 25 ans, Phnom Penh a multiplié sa population par 4. Beaucoup d’habitants des campagnes ont rejoint la capitale en quête de meilleures opportunités d’emploi. Mais ces migrations ont conduit à la création de nombreux quartiers précaires et informels où la population qui n’a pas de titre de propriété, fait face à un risque élevé d’expulsion, est vulnérable aux aléas climatiques et où le chômage est elevé. On compte environ 190 zones de ce type à Phnom Penh et en banlieue.
Dans ces quartiers, de nombreuses familles survivent avec plusieurs emplois : ouvriers dans le secteur de la construction et dans les usines de textile, collecteurs de déchets, chauffeurs de tuk tuk, vendeurs ambulants … Les mères célibataires, les jeunes parents ainsi que les travailleurs migrants et saisonniers sont les plus vulnérables. Leurs revenus sont faibles. La malnutrition est courante. Pour s’en sortir, une grande majorité de ces familles s’endette.

Dans le cadre de son projet HaLI, qui vise à améliorer les conditions de vie de ces habitants, Planète Enfants & Développement prévoit de proposer des services d’assistance sociale à 200 familles d’ici 2027. L’association va former 60 personnes, au sein de ces familles, à la création d’entreprise ou les orienter vers des prestataires de formation professionnelle. 70% d’entre elles seront des femmes, pour qu’elles acquièrent plus d’autonomie financière. Les personnes sélectionnées recevront une formation sur la gestion de projet, les stratégies de vente et la gestion financière. Elles se verront distribuer du matériel nécessaire pour démarrer leur activité et seront suivies pendant 6 mois.

Résultats attendus : des travailleuses et travailleurs peu qualifiés (dont 70% de femmes) qui peinent à trouver un emploi régulier, se créent de nouvelles sources de revenus pour subvenir aux besoins de leurs familles et sortir de la grande précarité.

 

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Proposer des activités ludiques et pédagogiques aux enfants hébergés dans les hôtels sociaux / France

Les familles hébergées en structure d’urgence vivent dans une grande promiscuité qui a des conséquences néfastes sur le développement de leurs enfants et l’état de santé des parents. Selon un rapport de l’Observatoire du Samusocial de Paris paru en 2014, il y a 4 fois plus de troubles dépressifs chez les mères avec un parcours de rue ; et une forte corrélation entre l’état dépressif de la mère et les retards de développement chez l’enfant.

Depuis 9 ans, l’association Chemins d’Enfances – avec qui nous avons fusionné en juin 2024 – agit dans des structures d’hébergement d’urgence en Ile de France et en Gironde.

Le dispositif propose un bol d’air aux enfants de 6 à 12 ans après l’école. Munis de leur malle de jeu internationale, et au volant de leur camionnette, 2 animatrices vont chaque semaine à la rencontre des enfants dans les hébergements d’urgence. Elles les accompagnent par le jeu, sur la gestion de leurs émotions et des conflits, sur la construction de leur identité.

 

Résultats attendus : des enfants en situation de grande précarité, qui vivent avec leur famille dans des espaces très réduits, trouvent un terrain d’épanouissement et un sentiment de légitimité à vivre sur leur territoire. Avec l’intégration du jeu dans la famille, les liens sont renforcés.

 

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Agrandir une école maternelle pour décharger les classes / Burkina Faso

Au Burkina Faso, seuls 7 enfants sur 100 vont à l’école maternelle (appelée CEEP dans le pays). Les bâtiments scolaires doivent être normalisés par l’Etat pour accueillir les enfants. Peu le sont. Les coûts de construction et de rénovation des écoles sont trop élevés pour les budgets des municipalités en charge de la Petite Enfance. En raison du manque de structures, les écoles maternelles existantes sont surpeuplées. Ce phénomène tend à s’aggraver avec l’arrivée massive de populations déplacées vers la capitale. C’est le cas du CEEP de Bissighuin, une localité de Ouagadougou, où l’on compte plus de 53 élèves par classe (alors que le Ministère de l’éducation recommande d’accueillir 35 enfants par classe). Le réfectoire est également sous-dimensionné et les sanitaires en mauvais état.
Les conditions ne sont donc pas réunies pour garantir la sécurité et proposer des apprentissages adaptés à des enfants de 3 à 5 ans.

Planète Enfants & Développement souhaite construire 1 classe supplémentaire dans l’école et l’équiper de mobilier et de jeux. Il s’agit également de rénover la cuisine, d’agrandir le réfectoire, de construire un nouveau bloc de toilettes et d’équiper l’école en lave-mains (selon l’approche dite du Nudge qui consiste à apprendre en s’amusant).

Résultats attendus : 140 enfants de 3 à 6 ans bénéficieront d’un environnement plus propice aux apprentissages et seront mieux préparés à leur entrée à l’école primaire. Les services d’hygiène et de restauration réhabilités contribueront à améliorer leur santé.

 

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Fournir des consultations de santé en complément des ateliers parents-enfants dans les centres sociaux / Vietnam

Le rythme de vie des familles les plus pauvres d’Ho Chi Minh-Ville est souvent frénétique et épuisant, marqué par de longues heures de travail mal rémunérées. Alors qu’ils passent la majeure partie de leurs journées à essayer de nourrir la famille, les parents ont peu de temps pour s’occuper de leurs enfants. Ces derniers, souvent livrés à eux-mêmes, peuvent souffrir de carences éducatives et affectives ; voire de problèmes de santé et de retards cognitifs. Les parents subissent cette situation et n’ont pas de soutien.

Planète Enfants & Développement mène depuis 2 ans des activités à Ho Chi Minh Ville pour soutenir ces parents isolés dans leur rôle d’éducateurs et renforcer les liens avec leurs enfants. Parents et enfants sont réunis toutes les deux semaines pour un moment de complicité, et d’apprentissage par le jeu, dans un cadre convivial, animé par des éducatrices. Les témoignages des parents sont très forts, chargés d’émotions : ces ateliers sont une véritable bouée dans leur quotidien. Pour compléter l’aide apportée, nous voulons proposer des consultations de santé pour les enfants et des services d’assistance psychologique.

 

Résultats attendus :  des parents moins seuls dont la santé mentale s’améliore, des parents plus riches de connaissances sur les besoins des enfants pour bien grandir, des parents plus à l’écoute, des enfants en meilleure santé, plus stimulés et épanouis.

 

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Accompagner 13 crèches municipales vers l’autonomie en maintenant un service de qualité / Cambodge

Les sytèmes de garde collectifs des jeunes enfants, privés et peu abordables, restent rares au Cambodge. Pourtant, les parents sont de plus en plus réticents à confier leurs enfants à des grands-parents qu’ils disent « dépassés » et sont en recherche de services de qualité. Cette situation nuit à l’employabilité des femmes et au développement des jeunes enfants. En 2022 et 2023, nous avons construit et ouvert 13 crèches municipales dans les provinces de Kampong Speu et Kampong Cham au Cambodge. Le bouche à oreille opérant, par des parents de plus en plus en confiance, les 4 crèches ouvertes dès 2022 attirent de plus en plus d’enfants. Depuis le début du projet, 334 enfants ont bénéficié de ce service de garde.

Aujourd’hui, cette première expérience a convaincu les familles, les municipalités, les entreprises impliquées et le Ministère de l’Education de la nécessité de développer des offres de garde protectrices et stimulantes pour les enfants de moins de 3 ans. Mais le fonctionnement des crèches repose principalement sur le financement des parents et de Planète Enfants & Développement. Notre objectif est donc de les mener vers l’autonomie. Sur les 2 prochaines années, il s’agit d’accompagner les 52 auxiliaires Petite Enfance employées dans les crèches pour garantir la qualité de l’accueil. Pour cela, 4 superviseuses sont présentes environ 4 jours par semaine pour coacher les éducatrices. Nous allons également continuer à accompagner les municipalités qui doivent apprendre à gérer les établissements de façon autonome. Enfin, nous poursuivrons notre plaidoyer auprès de l’Etat pour qu’il alloue des budgets de développement de la Petite Enfance aux municipalités. 

 

Résultats attendus :  des familles en confiance et des mères libres d’exercer leur activité professionnelle, des enfants en bonne santé et éveillés, des autorités locales compétentes pour gérer les crèches, un modèle économique viable.

Ce projet pilote veut bâtir le socle d’un développement national des crèches au Cambodge, à large échelle.

Une soirée de générosité au profit des enfants défavorisés du monde, proposée par Planète Enfants & Développement

Améliorer le pouvoir d’agir d’adolescentes marginalisées / Népal

En 2021, Planète Enfants & Développement achevait la construction d’un internat pour des adolescentes à Dhading. Ces filles, issues de l’ethnie marginalisée Chepang, courent un risque élevé d’abandon scolaire dès l’âge de 13-14 ans, en raison de la longue distance qui les sépare du collège, du manque de sensibilisation de leur famille à l’importance de l’éducation et de la pauvreté dans laquelle elles vivent. Le décrochage scolaire étant souvent synonyme de travail, mariage et grossesse précoces. Aujourd’hui, grâce à ce foyer, une trentaine de jeunes filles continuent leurs études, mais en raison de leur origine sociale et de leur situation économique, elles manquent de confiance en elles. Elevées dans une société patriarcale, ayant souvent subi des violences et des abus, en manque de conseils, beaucoup d’entre elles ont une santé mentale fragile et ne voient pas la possibilité de changer leur avenir.

Avec notre partenaire Chhori, organisation locale qui travaille avec les femmes et les filles depuis plus de 10 ans, nous voulons proposer une formation de développement personnel à ces jeunes filles. Cette formation centrée sur les changements liés à la puberté vise à les aider à mieux comprendre le corps féminin, à partager leurs craintes, questions et sentiments. En plus de la formation, les jeunes filles bénéficieront d’un suivi psycho-social individuel et collectif, de cours de soutien scolaire et de séances de sensibilisation thématiques.

Résultats attendus : les jeunes filles, qui libèrent leur parole, expriment leurs traumatismes et leurs émotions, retrouvent le chemin de l’estime de soi. Par la prise de conscience des discriminations et des violences qu’elles subissent, elles développent des compétences d’autoprotection. Elles acquièrent également des clés pour définir leurs objectifs de vie et les atteindre.

 

Nouveau logo Planète Enfants & Développement
Une question sur la soirée, nos projets, l’association : contactez Mylène Massé, Responsable Philanthropie, mylene.masse@planete-eed.org

© 2024 – Planète Enfants & Développement, 53 Bd de Charonne, 75011 Paris

Share This